Chronique ♡ Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Chronique #19 Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

le-livre
AUTEUR: Eric-Emmanuel Schmitt
ANNÉE DE PARUTION: 1999
EDITIONS: Albin Michel
FORMAT: Papier

le-resume
Paris, années 60. Momo, un garçon juif de 11 ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue, pour échapper à une famille sans amour. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue, et la vie ordinaire peut-être pas si ordinaire…


La beauté, Momo, elle est partout. Où que tu tournes les yeux.


mon-avis
J’avais très peur de commencer ce petit livre, car certaines d’entre vous m’avaient affirmer que l’univers d’Eric-Emmanuel Schmitt est très étrange et difficile à comprendre… Et c’est le cas, hélas!

Plus j’avançais dans ce roman, plus je me disais qu’il devait y avoir un sens caché à tout ça, mais lequel?
Je m’explique: le style est tellement enfantin que je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas un autre sens à toute l’histoire. Je dois vous avouer que ce style-là ne me va pas du tout, surtout que je m’attendais à quelque chose d’un peu plus travaillé et pas si facile!
Pour l’anecdote, j’ai bien pris ce livre dans le département « adulte » de ma bibliothèque 😄!

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, je ne l’ai pas trouvé bien passionnante. J’aurais aimé plus d’actions, d’échanges entre monsieur Ibrahim et Momo, plus de confidences… L’histoire est bien trop courte à mon goût et les personnages sont, donc, malheureusement peu aboutis!
De plus, j’ai trouvé tout cela très peu réaliste. La relation entre Ibrahim et le jeune Momo est bien la seule chose la plus réelle qu’il y ait dans ce roman… Parce que je vois mal, dans la réalité, un enfant âgé seulement de 11 ans aller voir des prostitués et rouler tout seul une voiture 😂!

Si on fait exception de ça, j’ai bien aimé les deux personnages que sont Momo et monsieur Ibrahim. Comme je l’ai dit plus tôt, j’aurais aimé en connaître d’avantage sur eux, car ils sont tous les deux entourés de secrets et de mystères.
Momo est assez attachant, tant il est naïf au début du livre. Quant à monsieur Ibrahim, c’est un homme très touchant.

La fin du roman a rattrapé une partie de ma déception, car elle a un côté triste mais promet un avenir meilleur en même temps. Elle est pleine de poésie et est très touchante… Mais elle ne m’a pas surprise, car je me doutais de la tournure que prendrait le livre dès les premières pages, ce qui est un peu dommage 😒!


Globalement, ce roman m’a déçue 😞.
Je l’ai trouvé bien trop enfantin pour mon âge et très peu réaliste, alors que l’histoire se passe dans les années 60 et non dans un monde imaginaire.
Je trouve que l’auteur a traité trop facilement les sujets de la vie, du passage à l’âge adulte et de la religion, alors qu’ils auraient pu/du être un peu plus approfondis!

Je ne conseille ce livre qu’à ceux qui veulent se lancer dans une première petite lecture, histoire d’entrer dans le monde de la littérature tranquillement. Mais si vous recherchez une histoire bien construite et aboutie, passez votre chemin 🙌!

{ 11/20 }

Publicités

8 réflexions sur “Chronique ♡ Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s