Chronique ♡ L’héritage de Yanael, tome 1: La Quête

L'héritage de Yanael T1.jpg

le-livre
AUTEUR: Véronique Edorra
ANNÉE DE PARUTION: 2015
EDITIONS: Books On Demand
NOMBRE DE PAGES: 438


le-resume
En 2073 après J-C, Yanael, un lasmonien, mène une expédition sur Terre afin de partager son savoir extraterrestre. Mais très vite, il se rend compte que les Hommes ne convoitent que son pouvoir, sans sagesse de leur part. Il décide donc de mettre en place une chasse au trésor à travers la Terre, afin de mettre à l’épreuve les terriens.

17 ans plus tard, plusieurs agences sont sur la piste de cette quête. David Lippman, un des chefs du CEBY, décide d’entraîner un de ses fils dans cette quête sans fin, tout comme il a l’intention d’en faire de-même avec son second fils. Seule sa fille, Océane, est mise de côté… Mais tôt ou tard, c’est la famille Lippman entière qui se retrouve confrontée à cette mystérieuse et sanglante quête.


lunivers
Moi qui ne suit pas très habituée à l’univers SF, je dois dire que je suis plutôt surprise par ce roman!  En effet, l’univers qu’a créé l’auteure n’est pas si différent du notre et cela m’a vraiment permis de m’y sentir à l’aise! On ne se retrouve donc pas plonger dans un monde avec des soucoupes volantes, mais belle et bien dans un futur proche, où le monde politique a quelque peu changé et la vie de tous les jours a simplement évoluée.

D’ailleurs, l’intrigue prend place dans une ville connue de tous: Bruxelles. Rien de bien déroutant donc… si ce n’est cette histoire d’extraterrestre!

L’univers que nous propose l’auteure est en perpétuel mouvement, ce qui est vraiment agréable. On a donc la chance de pouvoir découvrir ce nouveau monde à travers 5 personnages: David, William, Devon, Océane et Maxine. Et chacun a une vision différente, ce qui est encore plus intéressant!

D’un côté, on se retrouve plongé dans un monde assez violent, car David, William et Devon suivent de très près la quête, qui s’avère meurtrière. Et d’un autre côté, on est confronté à un univers un peu plus féminin avec Océane et Maxine… mais qui ne manque pas d’actions pour autant!


les-heros
Dès les premières pages, je me suis attachée à Océane, la plus jeune des Lippman. J’ai adoré la voir évoluer dans ce premier tome et surtout voir sa transformation d’adolescente rejetée à une femme forte et déterminée. Et puis je dois dire que je suis fan du couple qu’elle forme avec un autre personnage du roman… mais je ne dirais pas qui, au risque de tout vous spoiler!

Devon, le cadet de la famille, est également un personnage intéressant mais qui m’a pris un peu plus de temps avant de l’aimer. Il est complexe et j’ai beaucoup aimé son côté « bipolaire » lorsqu’il endosse l’identité de Mark. C’est d’ailleurs très intéressant de suivre son changement de comportement lorsqu’il est infiltré!

En revanche, j’ai eu du mal avec l’aîné, William. Il ressemble un peu trop à son père: autoritaire, axé sur la quête et sur son statut. Cependant, je dois avouer qu’il est plus humain que David… et j’ai d’ailleurs hâte de savoir comment il va réagir dans le second tome!

J’ai également beaucoup aimé Sarah, la femme de William, et Maxine. Ce sont deux personnages féminins que j’ai hâte de découvrir un peu plus profondément dans la suite… Je suis sûre qu’elles auront un grand rôle à jouer dans cette quête!

Globalement, j’ai trouvé tous les personnages très bien amenés. Ils ont de la profondeur et donnent à ce livre un côté encore plus réel.


la-plume
Véronique Edorra a un style simple et en même temps travaillé. Sa plume rend le roman addictif, un côté que j’adore et que je retrouve trop rarement dans les intrigues « adultes ».

J’ai apprécié le fait qu’elle prenne le temps d’expliquer le contexte de l’intrigue, sans toutefois tout dévoiler. De même pour la fin de ce premier tome, où de nombreuses questions restent sans réponses!

J’ai également apprécié les nombreux changements de points de vue, qui permettent de ne pas s’ennuyer… et surtout donnent lieu à plein de rebondissements!


mon-avis
Ce n’est pas compliqué, ce livre c’est un coup de cœur! A peine avais-je lu la dernière page que je voulais déjà lire la suite. Et ça fait vraiment du bien de ressentir ça!

J’ai eu du mal à lâcher ce premier tome et j’espère ressentir la même chose pour le suivant. L’histoire est bien menée et les rebondissements sont placés judicieusement.
Et si le genre SF n’est pas ma tasse de thé, je dois dire que j’ai été tout aussi emballée par cette histoire que par Phobos, un énorme coup de cœur dans cette catégorie!

 

{ 20 / 20 }

 

Bien entendu, je voulais remercier l’auteure Véronique Edorra de m’avoir proposer de lire son livre. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu découvrir son univers et j’ai hâte de m’y replonger!

Publicités

6 réflexions sur “Chronique ♡ L’héritage de Yanael, tome 1: La Quête

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s