Chronique ♡ Quand l’amour s’invite à Noël

Roman - Quand l'amour s'invite à Noel.JPG


le-livrehibou-petit
AUTEUR:
 Tara Taylor Quinn
EDITIONS:
Harlequin
NOMBRE DE PAGES:
272
GENRE: Romance


le-resumeLa vie de Marybeth a basculé l’année de ses 12 ans: orpheline et en deuil, elle a pu trouver du réconfort auprès de James, un jeune garçon avec lequel elle correspond depuis cette année-là. Devenue adulte, Marybeth ressent de plus en plus le besoin de le rencontrer, lui qui est devenu son meilleur ami, son confident et son âme-sœur au fil des ans.
Mais James refuse, afin de conserver leur amitié.
La même année, la maison d’hôtes de Marybeth accueille un nouveau client: Craig, un homme séduisant, attentif et qui l’attire beaucoup trop. Marybeth se retrouve alors partager entre deux hommes, totalement différents mais qui font chavirer son cœur, qu’elle protège pourtant si bien.


luniversCe roman est le premier que je lis des éditions Harlequin. Pleine de préjugés que j’étais, mon regard a été attirée par la jolie couverture pailletée sur l’étagère pleine de romans, malgré tout!
Et au premier coup d’œil, le résumé ne me paraissait pas si mauvais, ce qui m’a poussé à l’emporter avec moi.

L’histoire de Marybeth est très intrigante, car ses échanges épistolaires avec James ne nous indique rien de ce qui lui ait arrivé, si ce n’est que sa mère est décédée l’année de ses 12 ans.
D’ailleurs, le début du roman est original, car on découvre Marybeth et James uniquement à travers leurs lettres, d’années en années, jusqu’à rencontrer véritablement Marybeth lorsque celle-ci a 26 ans.

L’intrigue est presque un huit-clos tant les déplacements des personnages sont rares, les scènes se déroulent principalement dans la maison d’hôtes de Marybeth. Ce n’est pas sur ce point là qu’on peut juger l’univers de l’auteure, mais uniquement sur les lettres et les pensées de notre narratrice… et à la longue cela devient lassant!
Cependant, cela permet également de se focaliser un peu plus sur la psychologie de notre narratrice. Cela ne plait pas forcément à tout le monde, mais j’ai apprécié cette manière dont l’auteure a d’aborder le douloureux passé de Marybeth.

Mais cela n’a, malheureusement, pas évité à l’intrigue d’être prévisible!
Au bout de 50 pages, j’ai tout deviné: la fin du roman, les rôles de James et Craig dans l’histoire, ainsi que les circonstances du décès de la mère de Marybeth. Vous pouvez comprendre que j’étais assez déçue, moi qui adore être surprise!


les-herosJ’ai été vraiment intriguée par le passé de Marybeth, dont on ne connaît quasiment rien. J’avais surtout envie de savoir quelles étaient les circonstances qui l’avaient poussé à vivre seule, sans amis, sans famille, avec pour unique compagnon un chien nommé Brutus.
Malheureusement, en dehors de cette curiosité, je n’ai pas réussis à m’attacher à notre narratrice. J’avais très envie de l’apprécier, mais quelque chose dans sa façon d’agir m’en a empêché, jusqu’à la toute fin.
En y réfléchissant, je pense avoir mis le doigt dessus… mais je ne vous le dirais pas, au risque de vous dévoiler la fin de l’intrigue!

Les deux autres personnages principaux sont, bien évidemment, James et Craig. Mais si je vous parle d’eux en détails, je risque de vous dévoiler, là encore, une partie importante de l’intrigue.
Mais comme je vous l’ai expliqué précédemment, j’ai deviné assez rapidement qui ils étaient réellement… j’ai été assez déçue de l’avoir deviner, mais, en revanche, j’ai beaucoup aimé l’histoire qu’ils ont en commun avec Marybeth!

Si l’intrigue est un huit-clos avec des décors peu nombreux, les personnages se comptent aussi sur une main!
En effet, en dehors de notre trio, l’intrigue n’intègre que deux autre personnage: Bonnie et sa fille Wendy, les voisines et seules amies de Marybeth. Elles n’apparaissent pas assez régulièrement à mon goût, alors qu’elles font parties de la vie de Marybeth.
J’aurais vraiment apprécié en savoir un peu plus sur leur passé commun avec notre narratrice, et surtout connaître le futur de Wendy!


la-plumeJe dois quand même avouer que la plume de l’auteure est très agréable à lire. Le roman se lit assez rapidement, car son style est sans fioriture, dédié totalement à l’histoire.

Petit point négatif malgré tout: l’auteur n’arrive pas à changer sa façon d’écrire lorsqu’elle alterne deux personnages. Et c’est problématique quand c’est deux même personnages ne doivent absolument pas se ressembler!


mon-avisJe ne peux vous cacher ma déception plus longtemps!
Bien entendu, je savais que ce ne serait pas de la grande littérature (et ce n’est pas ce que je recherchais), mais je voulais quand même passer un bon moment.
Hélas, une intrigue aussi prévisible et comportant seulement 5 personnages, n’est pas suffisante pour moi.
Ajoutons à cela, que le roman était « sensé » être sur le thème de Noël (aucune trace de l’esprit de Noël dans le roman, si ce n’est sur les pulls de Marybeth) et vous obtenez une lectrice vraiment déçue.

Mais, je me dois de rappeler que tout n’est pas mauvais dans ce roman: l’histoire de Marybeth est déchirante et très touchante. J’aurais, d’ailleurs, beaucoup aimé que ce point ne soit pas totalement noyé par la romance.
Et, je pense sincèrement qu’une lectrice qui ne devinera rien de l’intrigue (à l’inverse de moi), pourra apprécier ce roman et la jolie fin qu’il propose.

{ 12/20 }

Publicités

4 réflexions sur “Chronique ♡ Quand l’amour s’invite à Noël

  1. Comme toi j’ai peur de deviner l’intrigue mais j’ai quand même envie de tenter ma chance… Peut-être que je ne devinerai pas et même si je devine j’espère passer un bon moment, on ne sait jamais… 🙂
    Cela ne me dérange pas qu’il n’y ai pas beaucoup de personnages, j’ai lu un livre dont c’était le cas et je l’ai apprécié sans aucuns soucis, à voir avec celui-ci l’année prochaine!

    Aimé par 1 personne

    1. Le problème en soit n’est pas le petit nombre de personnages, mais le fait qu’ils n’ont pas été assez approfondis pour certains, alors que justement avec un nombre aussi petit on s’attend à ce que l’auteure prenne le temps de donner une vraie histoire aux intervenants, même ceux d’arrière-plan.
      Et c’est ça ce qui m’a déçu finalement… en plus de l’intrigue trop facile 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s